Chirurgie esthétique : une pratique au secours des rides


 

Même en dépassant le cap de la cinquantaine, il est bien rare qu’on accepte entièrement ses rides. On pioche toujours des petites astuces ici et là pour contenir leurs apparitions. Pourtant, même avec un produit antiâge et raffermissant, elles continuent d’apparaitre et deviennent de plus en plus tenaces. C’est l’effet naturel de l’âge. Si les crèmes antirides et les traitements basiques ne marchent visiblement plus, il y a tout de même une solution prodige pour rajeunir son visage. Il s’agit évidemment de la médecine esthétique.

Le botox : un remède autrefois réservé aux stars

Le botox fait ravage sur les médias actuels. Longtemps réservé à des privilégiés du petit écran, il est devenu un antiride adopté à grande échelle. Du fait de ses résultats spectaculaires sur les séquelles du temps, il est utilisé à but esthétique par les hommes et par les femmes afin d’estomper les traces de vieillissement, même les plus prononcées. En effet, l’acide botulique permet de supprimer les rides sur le visage et de corriger l’affaissement de la peau. Il atténue les plis d’expression les plus redoutés de tous, comme les rides du lion et les pattes d’oie. Ainsi, c’est un remède par excellence pour améliorer la physionomie de la personne et empêcher l’apparition des nouveaux signes de vieillesse.

Toutefois, seul un médecin spécialisé et formé aux techniques peut pratiquer les injections. Il existe actuellement des hôpitaux privés habiletés en chirurgie plastique en France. Aujourd’hui, on peut se faire injecter du Botox à Lyon, comme à Paris, grâce à la multitude de cabinets médicaux et médecins spécialistes, en voici un exemple.

Les autres techniques antirides de la médecine esthétique

Hormis le célèbre botox, d’autres techniques de rajeunissement du visage existent dans les tiroirs de la médecine esthétique. En effet, chaque type de ride se traite d’une manière différente. L’acide botulique, récemment abordé, agit sur les muscles faciaux et a une action limitée sur le temps.

Le peeling, également très connu, ne touche que la partie supérieure de l’épiderme. Il est idéal pour les signes de la vieillesse pas trop marqués afin de donner un coup de jeune à la peau. Le lifting quant à lui, concerne l’atténuation des rides qui s’affaissent avec l’âge comme les joues, les bajoues, le contour et le cou. Son intervention nécessite une hospitalisation de 24 à 48 heures.